Monastères Orthodoxes

Le monachisme orthodoxe n'est pas organisé en "ordres". Chaque monastère a sa règle propre. Selon le principe de tradition qui régit la vie de l'Église orthodoxe, les typicons s'inspirent de ceux de monastères plus anciens. Deux monastères ont joué un rôle historique de tout premier plan : le Stoudion de Constantinople et, en matière liturgique, le monastère Mar Saba.

 

Ils s'inspirent aussi des règles des Pères de l'Église et des Pères du désert. L'influence principale est celle des règles édictées par Saint Basile, et en particulier, le primat de la prière. Mais, la pensée de Saint Pacôme et de Jean Cassien, ainsi que les coutumes régionales, sont souvent prépondérantes.

 

La variété des usages locaux qui pourrait en théorie être très grande est tempérée par l'unité du monachisme orthodoxe qui se rassemble autour de quelques grands maîtres spirituels au rayonnement considérable : Macaire de Scété, Éphrem le Syrien, Jean Climaque, Syméon le Nouveau Théologien, Serge de Radonège, Grégoire le Sinaïte, Grégoire Palamas, Nicodème l'Hagiorite, Séraphin de Sarov, Ignace Briantchaninov, Silouane de l'Athos et Joseph l'Hésychaste.

 

Les monastères membres de Monastic se rattachent à l'Archevêché des Eglises Orthodoxes Russes en Europe occidentale, pour Saint Silouane, et au Patriarcat de Constantinople, pour Terrasson et Solan (en fait, au Mont Athos).

 

Pour en savoir plus

  • Christianisme orthodoxe

  • Détail: liste des monastères en France

 

Littérature fondamentale sur la spiritualité orthodoxe

Conditions générales de vente

Aide et service

Paiement de la commande

Livraison

Frais de port

Mentions légales - Protection de vos données

© 2016  / 17 par La Maison de l'Emmanuel