Hildegarde de Bingen

Grande figure de la culture européenne médiévale, Hildegarde de Bingen est l'auteur de livres de visions qui fascinèrent son époque et anticipent plusieurs découvertes des astrophysiciens modernes, et de traités de médecine douce. Des rois, des papes, l'empereur Frédéric Barberousse lui-même, écoutèrent les conseils ou les réprimandes de cette femme inspirée, généreuse, en qui l'élévation spirituelle allait de pair avec la passion du savoir.

 

Dixième enfant d'une famille noble très croyante, elle fut consacrée au Seigneur dès son plus jeune âge. À l'âge de huit ans, elle entre au couvent des bénédictines du Disibodenberg sur le Rhin, dans le diocèse de Mayence, pour son instruction sous la tutelle de Jutta de Sponheim (sa tante). Elle prononce ses vœux perpétuels  vers l'âge de quatorze ou quinze ans.

 

Lorsque Jutta meurt en 1136, Hildegarde est élue abbesse de Disibodenberg, à l'âge de 38 ans.

Elle commence à 43 ans à consigner ses visions, qu'elle a depuis l'enfance, dans le Scivias (du latin sci vias Dei « sache les voies de Dieu »). En 1147, elle fonde le monastère de Rupersberg.

L'approbation du pape Eugène III lors d'un synode réuni à Trèves 1147-1148 encouragea

 

Hildegarde à poursuivre son activité littéraire. Elle achève le Scivias, composé en 1151. Puis elle écrit le Liber vitae meritorumentre 1158 et 1163 et le Liber divinorum operum entre 1163 et 1174. En 1165, elle fonde le monastère d'Eibingen.

 

Ses écrits

La plupart de ses écrits sont réunis dans un grand livre (le Riesencodex) conservé à la bibliothèque régionale de Hesse à Wiesbaden en Allemagne. Bernard de Clairvaux lui-même lui a assuré que ses visions étaient grâces du ciel.

 

Sa musique

Hildegarde a composé plus de 70 œuvres, hymnes et séquences, dont certains ont fait l'objet d'enregistrements récents par des ensembles de musique médiévale : Ave generosa, Columba aspexit, O presul vere civitatis... Ce dernier est un hommage à Disibod, moine irlandais du VIIème siècle fondateur du monastère double de Disibodenberg, dont Hildegarde fut la biographe. 

 

Culte

En octobre 2012 le pape Benoit XVI proclama Sainte Hildegarde de Bingen Docteur de l'Eglise, ce fut la quatrième femme à recevoir ce titre après Ste Thérèse d'Avila, Ste Thérèse de Lisieux, et Ste Catherine de Sienne.  Sa Fête est célébrée le 17 septembre.  

Entre Ciel et Terre: Tout Est Energie & Information - Hildegarde de Bingen

Écrits sur Hildegarde de Bingen

L'art de guérir par l'alimentation selon Hildegarde de Bingen

Wighard Strehlow - 2007

Les maladies de la peau selon Hildegarde de Bingen

Wighard Strehlow - 2011

Livre des subtilités des créatures de diverses natures : Livre I : Les plantes - Livre III : Les arbres 2013

Comment guérir les maladies de la femme

Wighard Strehlow - 2009

Le livre des mérites de la vie

Sainte Hildegarde de Bingen -

2012

Le bien être des seniors

Wighard Strehlow - 2009

Secrets et remèdes d'Hildegarde

Sophie Macheteau et Claire Desvaux - 2016

Sainte Hildegarde, Docteur de l'Eglise

Thierry Fourchaud - 2013

Prier 15 jours avec Hildegarde de Bingen - Marie Anne Vannier - 2017

Hildegarde de Bingen, sa médecine au quotidien 

Wighard Strehlow - 2003

Les révélations de Sainte Hildegarde ou Scivis Domini - Hildegarde de Bingen - 2012

Les maladies de l'appareil digestif

Wighard Strehlow - 2010

Comment guérir les maladies de la femme

Wighard Strehlow - 2009

Toute la science médicale de Sainte Hildegarde

Wighard Strehlow - 2008

Comment guérir les maladies de la femme

Wighard Strehlow - 2009

Conditions générales de vente

Aide et service

Paiement de la commande

Livraison

Frais de port

Mentions légales - Protection de vos données

© 2016  / 17 par La Maison de l'Emmanuel